Bejaad : Focus sur le rôle du soufisme dans le cadre du nouveau modèle de développement

Les participants au Forum national des Zaouïas soufies, organisé par la Fondation Habib Naciri Cherkaoui pour la pensée et le patrimoine, ont souligné, mercredi à Bejaad, le rôle de premier plan du soufisme dans l’accompagnement du nouveau modèle de développement.

Les représentants de 16 confréries soufies venues des quatre coins du Royaume ont mis en avant l’importance du soufisme dans l’accompagnement du nouveau modèle de développement et la dynamique réformatrice impulsée dans le Royaume sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI.

Dans une déclaration à la M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le président de la Fondation Habib Naciri Cherkaoui pour la pensée et le patrimoine, Mohamed Naciri Cherkaoui a fait savoir que ce Forum national a connu la participation de quelque 16 zaouias soufies venues de l’ensemble des provinces du Royaume, rappelant que l’ensemble de ces intervenants ont approché la question du soufisme et son rôle dans l’accompagnement du nouveau modèle de développement et la dynamique réformatrice que connaît le Royaume dans plusieurs domaines.

Il est question pour les Zaouias de d’interagir positivement avec le nouveau modèle de développement à travers le passage d’un mode traditionnel dans les méthodologies de transmission du savoir et de la formation à un autre résolument tournée vers la marche de développement et les importants chantiers initiés par le Royaume, a soutenu M. Naciri Cherkaoui.

Pour sa part, le doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines de Béni Mellal, Mohamed Laamili s’est dit honoré de participer aux côtés d’une pléiade de penseurs et de théologiens pour l’approche de la question du développement et son rôle avec le soufisme, réitérant la disposition de l’Université Sultan Moulay Slimane à accompagner cette dynamique à travers l’organisation d’une rencontre nationale sur cette même thématique dans les enceintes de la faculté des sciences humaines de Béni Mellal.

Le Moussem du Saint Sidi Abou Abdellah Mohamed Charki, qui se poursuit jusqu’au 11 courant, se veut un rendez-vous annuel qui commémore le fondateur de la Zaouïa Cherkaouia et participe au rayonnement des spécificités religieuses et patrimoniales de la Zaouia, en créant une dynamique économique et commerciale dans la ville durant toute la période du moussem.

Au programme de cet événement annuel figurent une multitude d’activités culturelles et sportives, une exposition de produits locaux d’artisanat ainsi qu’un salon pour les coopératives locales et d’autres régions du Royaume. Aussi, des soirées musicales sont prévues tout au long de ce Moussem avec la participation d’une belle brochette d’artistes comme Abdelaziz Stati, Nacim Haddad, Haj Abdelmoughit et Khalid Bouazzaoui.

Les organisateurs ont également prévu l’organisation d’un carnaval folklorique, de tournois de football et de conférences scientifiques axées sur des thématiques de soufisme.