Béni Mellal: Début de la 3ème édition du Prix national de l’éloquence

Béni Mellal – La 3ème édition du Prix national de l’éloquence, organisée par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) Béni Mellal-Khénifra, s’est ouverte, lundi à Béni Mellal, sous le signe « l’art oratoire au service d’une éducation pionnière et d’un enseignement de qualité ».

Cette édition qui s’étale sur deux jours connaît la participation de 72 élèves représentant les différentes Académies régionales de l’éducation et de la formation du Royaume qui se sont distingués lors des qualifications régionales et qui concourent dans cinq langues, l’amazigh, l’anglais, le français, l’arabe et l’espagnol.

L’objectif de cet évènement est de renforcer et consacrer les valeurs de la citoyenneté et du civisme chez les élèves à travers l’art de la parole et de l’éloquence tout en leur permettant de développer leurs capacités de prise de parole et de plaidoyer en public ainsi que leurs techniques de communication et de persuasion.

Ce concours a également pour ambitions de participer au renforcement du sens de responsabilité chez les jeunes et de promouvoir l’éducation au dialogue, au respect des opinions d’autrui, ainsi que l’acceptation de la différence et l’ouverture sur les langues nationales et étrangères.

A cette occasion, le directeur de la Direction de la coopération et de la promotion de l’enseignement scolaire privé au ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, Aziz Nahya, a indiqué que cette manifestation, qui a été créée dans le cadre du réseautage thématique entre les différentes AREF, a permis d’insuffler une réelle dynamique à la vie scolaire grâce à l’implication de divers intervenants au niveau central, régional et local.

Le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports a veillé à adopter l’approche du réseautage thématique dans les domaines culturel, créatifs et artistiques entre les AREF en tant que mécanisme de coordination et d’échange d’expériences afin d’améliorer le système éducatif et promouvoir une école marocaine citoyenne et agissante, a-t-il dit.

M. Nahya a ajouté que dans le cadre de la mise en réseau thématiques, les spécificités régionales ont été prises en compte pour permettre d’élargir la participation et l’adhésion à cette approche afin de permettre à l’école de mieux mener sa mission notamment en matière de promotion culturelle.

Au début de cette manifestation, un vibrant hommage a été rendu à l’historien et chercheur El Mustapha Benkhalifa Arbouch pour ses précieuses contributions qui ont enrichi la scène culturelle et littéraire régionale.

Titulaire d’un doctorat d’Etat en histoire et littératures, M. Benkhalifa Arbouch est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la région de Béni Mellal, dont “Éclairages sur l’histoire de la région Tadla-Azilal”, “Les grandes personnalités du soufisme” et “Histoire des personnalités de la région de Tadla et Béni Mellal”.

Les éliminatoires locales et provinciales de la 3ème édition du Prix national de l’éloquence ont été organisées du 28 janvier au 22 février derniers et les qualifications régionales du 25 au 28 février.

L’Organisation de cet manifestation culturelle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51-17 relative à la réforme du système éducatif, particulièrement le projet n° 10 visant l’amélioration de la vie scolaire.