Béni Mellal: la romancière Amal El Harfi présente aux détenus son dernier recueil de nouvelles

Béni Mellal – Les pensionnaires de la prison locale de Béni Mellal avaient rendez-vous, mardi, avec l’écrivaine et romancière Amal El Harfi qui leur a présenté son dernier recueil de nouvelles intitulé « La Traversée ».

Ce recueil, qui comprend 10 nouvelles, a été présenté aux détenus de la prison locale de Béni Mellal lors d’une rencontre organisée dans le cadre du café littéraire et qui a été modérée par l’écrivaine et romancière Amina Al-Sibari.

Mme El-Harfi a commencé par présenter aux détenus tous les aspects de forme de cette oeuvre littéraire notamment le choix du titre du recueil, la page de couverture, le style et les techniques d’écriture adoptées, avant d’ouvrir un débat de fond avec l’assistance concernant notamment le traitement des thématiques abordées qui braquent en grande partie les projecteurs sur la femme et sur son quotidien depuis l’enfance.

L’écrivaine n’a pas manqué aussi de saluer les efforts déployés par l’administration de l’établissement pénitentiaire pour réussir l’organisation de ce genre de rencontre au profit des détenus, relevant que cette initiative constitue une nouvelle expérience pour elle, en ce sens qu’elle lui a permis de rencontrer un nouveau type de lecteur, un lecteur attentif qui cultive la passion du texte.

Elle a également exprimé sa joie de l’attention et du grand intérêt portés à son recueil par les pensionnaires de la prison locale de Béni Mellal, appelant ces derniers à consacrer davantage de temps à la lecture et à l’écriture pour développer leurs capacités d’expression et de communication et améliorer leurs styles d’écriture, faisant part de sa disposition à revenir une nouvelle fois à la prison locale de Béni Mellal pour présenter aux détenus ses nouvelles publications dans le cadre des rencontres du café littéraire.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres culturelles organisées par la direction régionale de la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) à Béni Mellal dans le cadre de la nouvelle génération de programmes de réinsertion qui donnent la possibilité aux détenus de rencontrer des hommes de lettres, de l’art et de la science, et de s’ouvrir sur le monde extérieur en vue de faciliter leur intégration dans la société.