Béni Mellal : Remise d’équipements relatifs aux activités génératrices de revenus à d’anciens détenus

Béni Mellal – La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a procédé, mardi à Béni Mellal, à la distribution d’équipements relatifs aux activités génératrices de revenus à d’anciens pensionnaires des établissements pénitentiaires de la province, et ce en partenariat avec l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Cette initiative, qui a été dotée d’un financement de plus de 500.000 dirhams, s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat liant la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et la préfecture de Béni Mellal, dans le cadre du programme de l’INDH relatif à lutte contre la précarité.

Cette initiative a profité à 21 anciens détenus des établissements pénitentiaires de la province de Béni Mellal qui ont bénéficié chacun selon sa formation et ses compétences professionnelles, d’équipements se rapportant à plusieurs domaines d’activités, notamment les services, l’agriculture, l’artisanat, le bâtiment, la restauration et le commerce.

Cette opération, qui s’est déroulée en présence du Wali de la région Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal, Khatib El Hebil qui était accompagné de plusieurs autorités civiles et militaires, s’inscrit dans le cadre du programme d’appui aux microprojets et des activités génératrices des revenus et à l’auto-emploi des ex-détenus de la province.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le coordinateur régional de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus à Béni Mellal-Khénifra, Jamal Taibi, a souligné que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat liant la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et le comité provincial de développement humain de Béni Mellal et plus précisément le programme de lutte contre la précarité dans un souci d’intégrer socio professionnellement les détenues dans la vie active après la durée de leur incarcération.

Un total de 21 ex-détenus ont bénéficié de projets générateurs de revenus pour un montant de plus de 500.000 DH après avoir profité de programmes de formation en partenariat avec les AREF et l’OFPPT pour les sortir de l’analphabétisme et leur mise à niveau dans plusieurs métiers et domaines d’activités, a dit M. Taibi.

En plus de ces efforts, la Fondation met en oeuvre un programme intégré qui consiste à prendre contact via les centres d’accompagnement et de réinsertion avec l’ensemble des anciens détenus pour leur accompagnement dans la réussite de leur projet, ce qui leur assure une stabilité financière et leur permet de transcender l’ensemble des obstacles qui entravent leur insertion socio-professionnelle.

Mises en oeuvre par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, conformément aux Hautes Orientations Royales, ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des conventions de partenariat liant la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus aux préfectures et provinces et wilayas du Royaume.

Ce programme consiste à apporter un appui en équipements à des ex-détenus porteurs d’un projet de vie personnel, élaboré sur la base d’un diagnostic établi pendant la période de détention avec l’assistance du service de préparation à la réinsertion et aussi à travers l’assistance des centres d’accompagnement post carcérale.