Ciments spéciaux pour des barrages durables, thème d’une journée d’étude à Béni Mellal

Béni Mellal – Les ciments spéciaux pour des barrages durables, est le thème, d’une journée d’étude, organisée, jeudi à Béni Mellal, par le CIMAT en collaboration avec la Direction des aménagements hydrauliques, le Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE) et le CID.

Cette rencontre a été l’occasion de débattre des moyens de développer l’industrie cimentière, comme levier au service des infrastructures hydrauliques avec un focus sur l’utilisation de ciments spéciaux dans la construction de barrages durables.

A cette occasion, Abdelkarim Ait Ihdad, de la Direction des aménagements hydrauliques, a indiqué que le Maroc s’est engagé depuis longtemps dans une politique Royale visionnaire et clairvoyante axée sur la construction des barrages en vue de la réalisation du développement durable, économique et social du Royaume.

Initiée par Feu SM le Roi Hassan II, cette politique qui a été consolidée par SM le Roi Mohammed VI, a doté le pays d’un important parc de grands barrages, ce qui a permis à grande échelle l’accès à l’eau potable, le développement de l’irrigation, de l’industrie et du tourisme national, a-t-il expliqué.

Cependant, malgré ce riche patrimoine d’infrastructures hydrauliques dont dispose le Maroc, l’offre en eau demeure menacée par la forte demande qui ne cesse de croître ainsi que par les aléas des changements climatiques qui ont mis me pays dans une situation de stress hydrique, a-t-il estimé.

Ainsi, et sur Hautes Orientations Royales, le Programme National pour l’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation 2020-2027 a été élaboré de même que la convention cadre pour sa mise en œuvre, a-t-il expliqué, notant que ce programme vise à renforcer le potentiel national par la réalisation de 20 grands projets pour améliorer la résilience de notre pays face aux aléas et dérèglements climatiques.

« Le souci de parvenir à construire des barrages qui résistent plus longtemps sans subir de préjudices dus aux effets de temps, nous a mené à utiliser des bétons à hautes performances, dotés de propriétés mécaniques élevées, associées à une grande durabilité », a-t-il ajouté, rappelant que le progrès est dû à la contribution de tous les partenaires, notamment les bureaux d’études, les cimentiers et les promoteurs.

Les améliorations apportées par l’industrie des liants hydrauliques à la qualité des ciments, la mise au point d’adjuvants ainsi que l’emploi d’ultrafines ont permis de grands progrès dans la durabilité des bétons utilisés dans les barrages, a-t-il soutenu.

M. Ait Ihdad a en outre mis en avant l’expérience de CIMAT dans le développement d’un ciment spécial de type prise mer à base de cendres volantes et à faible chaleur d’hydratation pour répondre aux contraintes architecturales et aux exigences techniques des différents projets, ainsi que l’expertise et la compétence confirmée de CID qui a accompagné la construction de plus que 130 barrages ainsi que les multitudes références d’expertises techniques du LPEE dans les chantiers de barrages et les études de pathologie des ouvrages.

Cette journée d’étude dont les travaux ont été articulés autour de deux séminaires techniques sur la même thématique, a été l’occasion d’échanger entre experts et professionnels sur les perspectives de développement de la construction des ouvrages hydrauliques et l’amélioration des performances de la durabilité des bétons armés et de masses.