Fkih Ben Salah: l’INDH pleinement mobilisée pour prévenir la déscolarisation en milieu rural

Fkih Ben Salah, 04/05/2022 (MAP) – A Fkih Ben Salah, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) déploie des efforts soutenus en matière de prévention et de lutte contre le décrochage scolaire, un phénomène qui sévit davantage en milieu rural et qui affecte aussi bien les filles que les garçons.

Pour briser la spirale de déperdition scolaire dans cette province à forte dominance rurale, les services de l’INDH à Fkih Ben Salah actionnent deux principaux leviers qui facilitent l’accès des élèves à l’éducation, à savoir le transport scolaire et les Maisons d’étudiants.

A cette fin, le comité provincial de développement humain (CPDH) de Fkih Ben Salah a alloué d’importants financements durant les trois phases de l’INDH pour soutenir la réalisation de projets qui participent au développement des réseaux de Dour Talib et Taliba ainsi que la flotte des bus de transport scolaire à travers l’ensemble des communes de la province.

A travers la mise en place d’un service de transport scolaire au profit des élèves des zones rurales, l’INDH vise en premier lieu à faciliter l’accès aux établissements d’enseignement, à lutter contre le décrochage scolaire, à promouvoir la scolarisation et à améliorer les conditions de scolarité des élèves, particulièrement des filles.

Aussi, l’objectif recherché à travers la création des maisons d’étudiants est de mettre à la disposition des élèves issus du monde rural des structures d’accueil aidant à l’apprentissage, à la réussite et à l’excellence scolaire.

A ce sujet, le chef de la division de l’action sociale (DAS) à la préfecture de la province de Fkih ben Salah, Larbi Bouaabidi, a indiqué dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, que le transport scolaire et Dour Talib et Taliba sont des outils efficaces de lutte contre le décrochage scolaire en milieu rural, notant que le CPDH de Fkih Ben Salah accorde toute l’importance qu’il faut à la scolarisation des élèves dans les meilleures conditions qui soient, d’où l’effort considérable entrepris ces dernières années pour briser la spirale infernale du décrochage scolaire.

Le CPDH de Fkih Ben Salah a mobilisé des sommes importantes pour financer l’acquisition de bus scolaires à cause du manque des moyens de transport pour des élèves devant parcourir de longs trajets entre leur lieu de résidence et leur lieu d’études.

Rien qu’entre 2019 et 2021, l’INDH a financé durant sa phase III, l’acquisition de 20 bus de transport scolaire au niveau de la province de Fkih Ben Salah pour plus de 5,76 millions de dirhams, a fait savoir M. Bouaabidi.

Dans la province de Fkih Ben Salah, l’INDH a au total contribué à l’acquisition d’une flotte de 60 bus de transport scolaire qui bénéficient aujourd’hui à 3.600 élèves scolarisés dans différents établissements d’enseignement répartis sur l’ensemble des communes territoriales de la province.

Ces bus scolaires parcourent quotidiennement des milliers de kilomètres à travers l’ensemble des collectivités territoriales de la province pour transporter les élèves entre leur domicile et leurs écoles, a-t-il ajouté, notant que la mise en place d’un service de transport scolaire ainsi que de Douar Talib et Taliba au profit des élèves des zones rurales et reculées a permis d’améliorer de manière notable les indicateurs scolaires au niveau de la province.

L’INDH a contribué durant ses deux premières phases à la réalisation de huit maisons d’étudiants dans la province de Fkih Ben Salah, en partenariat avec l’Entraide nationale, la direction provinciale de l’Education nationale, les collectivités territoriales et les associations de la société civile. Ces structures profitent à plus de 2.800 élèves issus du monde rural en leur offrant accueil, restauration et également des cours de soutien scolaire.

M. Bouaabidi a noté toutefois que l’intervention de l’INDH dans sa phase III se limite uniquement au soutien à la gestion des Maisons d’étudiants, relevant que les subventions accordées durant les trois dernières années s’élèvent à plus de 2,4 millions de dirhams.

A Fkih Ben Salah, le transport scolaire et les maisons d’étudiants ont contribué grandement à la promotion de la scolarisation des enfants en milieu rural. Beaucoup d’élèves, surtout des filles, ont pu être sauvés de l’abandon scolaire et poursuivent aujourd’hui leurs études dans des conditions dignes et au sein d’espaces d’apprentissage adéquats et très motivants.