La grenade « Safri » d’Ouled Abdellah, un produit unique en quête de valorisation

Fqih Ben Saleh, 20/11/2020 (MAP) – La grenade est sans doute le fruit « vedette » des tables d’été des familles marocaines. A la fin de leurs repas les Marocains ne trouvent pas mieux en cette période que d’éplucher quelques grenades et savourer ses succulents pépins au goût juteux et appétissant mais surtout aux vertus innombrables pour la santé.

Pour autant, et très peu le savent, la grenade marocaine et plus particulièrement la variété « Safri » d’Ouled Abdellah (province de Fqih Ben Salah) est réputée pour être l’une des meilleures grenades au monde, grâce surtout à sa très fine peau, ses pépins juteux et à sa saveur sucrée qui en font le fruit indétrônable des familles mais aussi des enfants qui ne cachent pas leur attirance pour son goût sucré.

Si connue dans la région Béni Mellal-Khénifra, la variété dite « Safri » d’Ouled Abdellah n’est, pourtant, pas commercialisée et vendue de la meilleure manière. Preuve en est : La grenade est à peine commercialisée aux niveaux régional et national via, seulement quelque coopératives qui concourent à son exportation.

Au milieu d’une concurrence très rude à l’international, la grenade d’Ouled Abdellah est toujours en quête d’une valorisation digne de ses qualités mais surtout au niveau d’un fruit aux mille bienfaits, a souligné à la MAP, Mohamed Adlane Najm, le président de la coopérative d’Ouled Abdellah pour la collecte et la commercialisation de la grenade, relevant que ce fruit n’est pas juste un dessert mais peut être utilisé en cosmétique dans la composition de certaines crèmes de visage ou d’anti-âge, en tant que jus, ou en fameux sirop de grenadine si connu et reconnu.

Il a également mis en avant l’apport important du Plan Maroc Vert (PMV) qui a amplement contribué à la création de cette coopérative dans le cadre de son deuxième pilier, rappelant qu’après une première commercialisation de ce produit en Russie, d’autres pays ont manifesté leur intérêt pour ce produit, à l’instar de l’Espagne, la France, l’Angleterre et quelques pays du Golf.

Il s’agit d’une des meilleures qualités de grenades au monde a-t-il enchaïné, relevant que les facteurs pédoclimatiques de la région garantissent les qualités propres au Safri qui sont le goût sucré et la peau très fine du produit.

Ce même produit exporté aux pays étrangers est également distribué dans les grandes surfaces du Royaume, a ajouté M. Najm, soulignant l’impératif de redoubler d’efforts en vue de la valorisation du reste des produits « impropres à l’exportation » comme en font plusieurs pays en les transformant en crèmes, en sirop grenadine ou en produits pharmaceutiques de tous genres.

Au niveau de la région Béni Mellal- Khénifra, la filière grenadière est considérée comme l’un des secteurs productifs les plus rentables, qui joue un rôle vital dans le développement social et humain du monde rural, en créant des opportunités d’emploi durant toutes les étapes de la production (environ 300.000 jours ouvrables au total) en plus des activités économiques qu’elle crée pendant la période de récolte et de commercialisation.

Ces dernières années, la filière du grenadier a connu un important essor au niveau de la région, que ce soit en termes d’élargissement des surfaces plantées et d’équipement des domaines en systèmes d’irrigation économisant l’eau, ou en termes d’organisation professionnelle des producteurs et de valorisation de la production, grâce à la mise en œuvre du plan régional de cette filière, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), ce qui a, sans nul conteste, venu donner une forte impulsion au secteur agricole au niveau régional en général et à la filière grenade en particulier.

Selon la Direction régionale de l’Agriculture, les résultats enregistrés cette année ont dépassé toutes les attentes, dans la mesure où la superficie plantée a connu une augmentation significative, passant de 1400 hectares en 2008 à environ 2500 hectares, soit plus de 85%, dont plus de 500 hectares équipés en systèmes d’irrigation localisée.

La production, quant à elle, est également passée de 30000 tonnes avant le lancement du PMV à plus de 52000 tonnes en 2019-2020 soit plus 71%, dépassant de plus de 22% l’objectif de production projeté à l’horizon 2020. En effet, la région à elle seule contribue, désormais, avec environ 50% de la production nationale de grenade.

Quant à l’organisation professionnelle, la coopérative Ouled Abdellah pour la collecte et la commercialisation de la grenade, elle a été créée dans l’optique de valoriser le produit Safri qui a remporté plusieurs prix et a obtenu une certification au Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM).

La direction régionale de l’Agriculture a redoublé d’efforts, ces dernières années, en créant une deuxième unité de production, de conditionnement et d’emballage de la grenade Safri, d’une capacité de 20000 tonnes, laquelle unité a pu accéder à plusieurs marchés internationaux et gagné la confiance de plusieurs grandes multinationales.

Dans ce sillage, il convient de noter que les producteurs de grenade et les propriétaires des domaines agricoles à Ouled Abdellah ne manquent pas de saluer l’apport incontournable de la province de Fqih Ben Salah, qui a déployé d’énormes efforts pour une meilleure organisation professionnelle des marchands de grenade Safri d’Ouled Abdellah et garantir ainsi la distribution et l’acheminement de ce produit vers d’autres province du Royaume.

Approchés par la MAP, ces agriculteurs ont appelé au renforcement des infrastructures de transformation et de valorisation de la grenade d’Ouled Abdellah, notamment par la construction d’autres usines et unités de conditionnement et de transformation de ce produit unique, tout en insistant sur l’impératif de s’intéresser davantage à l’organisation des marchands dans le cadre d’unités dédiées à cette fin, mais également la commercialisation du Safri.

L’ORMVAT continue d’accorder une importance primordiale à cette filière, à travers l’inclusion de projets dans le cadre de l’élaboration de la stratégie « Génération Green 2020-2030 » en programmant un projet de création d’une unité de production de jus de grenade au niveau de l’Agropole de Béni Mellal et ce, dans l’optique de transformer 1.250 tonnes de grenade par an.