Le Centre d’orientation et d’assistance de Fqih Ben Salah : Vers l’inclusion et l’autonomisation des personnes en situation de handicap

Fqih Ben Salah – Le Centre d’orientation et d’assistance aux personnes en situation de handicap de Fqih Ben Salah est un espace d’accueil approprié qui contribue de manière qualitative à l’autonomisation et à l’intégration de cette frange de la société, grâce aux nombreux services sociaux, économiques, médicaux et d’accompagnement qu’il offre à ces pensionnaires.

Réalisé dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) pour un coût global de 100.000 DH dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité au titre de l’année 2019, ce centre permet de renforcer les droits des personnes en situation de handicap physique ou mental issues de familles à revenus limités.

Cette structure sociale offre des services d’accueil, d’orientation et de conseil en fonction des besoins et des exigences de chaque pensionnaire, et favorise, au-delà de ces prestations, l’insertion professionnelle de cette catégorie à travers le financement d’activités génératrices de revenus par le biais d’un soutien financier à des projets individuels et collectifs sous formes de coopératives ou d’entreprises.

Cette institution sociale par excellence fournit également des équipements techniques et des prothèses aux personnes à mobilité réduite et des dispositifs prothétiques pour soutenir et corriger le fonctionnement d’un organe particulier (jambes artificielles, chaussures orthopédiques, oreillettes et autres …) pour les initier au monde professionnel dans des conditions meilleures.

Ledit centre dont la supervision a été confiée à l’Entraide Nationale (EN) appuie également la scolarisation des enfants en situation de handicap et tient régulièrement des rencontres de sensibilisation et d’information avec les associations actives dans ce domaine en plus de la distribution de denrées alimentaires de base au profit des personnes en situation de handicap et de vulnérabilité.

Dans une déclaration à la MAP, le chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) au sein de la province de Fqih Ben Salah, Larbi Bouabidi, a expliqué que l’INDH dans la province a accordé une grande importance et attention aux personnes en situation de handicap, conformément aux Hautes Orientations Royales fondées sur une vision intégrée et globale en faveur de l’amélioration des conditions de cette frange de la société.

Dans le cadre de l’INDH en particulier le « Programme de soutien aux personnes en situation de précarité », plus de 30 projets ont été menés au profit de cette catégorie de personnes depuis la création de la province en 2010, ajoutant que le centre fournit un grand nombre de services et balise la voie aux personnes ayant des besoins spécifiques à des projets générateurs de revenus qui contribuent à leur intégration dans la société.

De son côté, le directeur du centre, Kamal Belhaj, a souligné que le nombre d’associations bénéficiaires d’un financement de projets dans le cadre du programme d’amélioration des conditions de scolarisation des enfants en situation de handicap, en partenariat avec l’INDH, qui couvre les dépenses des services médicaux, tels la rééducation, l’orthophonique, le soutien psychologique et l’éducation spécialisée fournis par des cadres pédagogiques et paramédicaux, est passé de 2 associations financées à hauteur de 580.000 dirhams en 2015 à 7 associations en 2019, pour un coût de plus de 4,6 MDH, portant le nombre d’enfants bénéficiant des services de ce programme de 45 en 2015 à 345 ans 2019.

Les projets générateurs de revenus au profit des personnes en situation de handicap dans la province au cours des quatre dernières années, ont connu une évolution remarquable dans différents domaines (commerce, service, artisanat et autres ) passant de 2 projets en 2016 (92.000 DH) à 41 projets en 2019, pour plus de 1,7 MDH.

De son côté, Khadija Chihab, assistance sociale au sein du Centre a indiqué que cette institution sociale contribue à améliorer les conditions de scolarisation des enfants handicapés, en soutenant les services d’éducation, de réadaptation, de formation et d’ergothérapie, rappelant les activités divers du centre en termes d’acquisition de dispositifs et d’équipements techniques pour les personnes à mobilité réduite ou de prothèses pour soutenir et corriger la fonction d’un organe spécifique.