Moussem Sidi Bouabid Charki: Les stars du chaabi attirent la foule

Les stars de la musique chaâbi et de la Aïta ont attiré, tout au long du Moussem Sidi Bouabid Charki, une foule immense de mélomanes venus de tous bords écouter ce temps fort dédié à la musique traditionnelle marocaine.

La star populaire Khalid El Bouazzaoui a tenu son rang et répondu largement aux attentes de ses fans de la ville des mille et un saints (Bejaad), où l’effervescence était facilement perceptible et les ardeurs difficiles à retenir.

La star de la Aita a enchanté les férus de ce style musical en interprétant des couplets des plus complexes de ce style ou le rythme, le style poétique et la voix du divo de la Aïta marsaouia ont fait la différence.

La nouvelle coqueluche de la chanson Chaabi, Anas Haddad, originaire de Bejaad a enchanté les férus de la Ayta en interprétant des chefs d’œuvre de celle-ci.

Aussi, le public ravi et conquis n’a pas manqué d’applaudir comme il se doit le maestro du violon Abdelaziz Stati qui a drainé une foule immense en interprétant des chansons de ses albums qui continuent de cartonner d’année en année.

Khadija Margoum, ancienne choriste de la diva Fatna Bent Lhoussine a, pour elle, fait chavirer la scène de Bejaad en interprétant un répertoire riche et varié de la musique Aita avant de donner place à Said El Khribgui star de la région Béni Mellal-Khénifra.

Les soirées de Bejaad qui ont drainé des dizaines de milliers spectateurs ont été couronnées d’un grand succès et plébiscitées par un grand public venu de l’ensemble de la région Béni Mellal-Khénifra et des quatre coins du Royaume.

Les soirées de Bejaad, organisées en marge du Moussem annuel Sidi Bouabid Charki, permettent à des dizaines de milliers de personnes d’accéder gratuitement aux activités et d’y assister.

Le Moussem du Saint Sidi Abou Abdellah Mohamed Charki, qui se poursuit jusqu’au 11 courant, se veut un rendez-vous annuel qui commémore le fondateur de la Zaouïa Cherkaouia et participe au rayonnement des spécificités religieuses et patrimoniales de la Zaouia, en créant une dynamique économique et commerciale dans la ville durant toute la période du moussem.

Au programme de cet événement annuel figurent une multitude d’activités culturelles et sportives, une exposition de produits locaux d’artisanat ainsi qu’un salon pour les coopératives locales et d’autres régions du Royaume.

Les organisateurs ont également prévu l’organisation d’un carnaval folklorique, de tournois de football et de conférences scientifiques axées sur des thématiques de soufisme.